Les périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) mobilisable

By 3 novembre 2015Non classé

pmsmp

L’accès à l’emploi et à la qualification des personnes les plus éloignées de l’emploi constitue une priorité partagée entre pôle emploi et la fédération Française des GEIQ (FFGEIQ).

Pôle emploi et la FFGEIQ souhaite renforcer leur coopération pour permettre l’accès à l’emploi et la qualification par la voie de l’alternance.

L’accompagnement vers l’emploi doit permettre d’accéder à un emploi et à une qualification ce que permet l’alternance : il faut donc créer et développer les conditions d’accueil des personnes en difficulté d’insertion sociale et professionnelle.

La nouvelle convention tripartite entre l’Etat, l’Unedic et Pôle emploi, pour la période 2015-2018, affirme l’ancrage territorial de Pôle Emploi et inscrit le développement des partenariats dans une logique de complémentarité des offres de services, pour permettre de répondre aux besoins des personnes durablement éloignées de l’emploi.

La FFGEIQ labellise les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) dont la vocation est de regrouper des entreprises qui, pour résoudre leurs problèmes de recrutement, parient sur le potentiel des personnes en difficulté d’accès à l’emploi. Les GEIQ embauchent directement les personnes puis les mettent à disposition des entreprises adhérentes en organisant une alternance entre apprentissages théoriques et situations concrètes de travail. Leur finalité est d’amener les salariés qu’ils embauchent à un emploi stable à l’issue du parcours. Ces principes d‘action sont reconnus par le label GEIQ, attribué annuellement par la FFGEIQ sous le contrôle de la DGEFP.

Dans le cadre de leurs missions respectives, la FFGEIQ et Pôle Emploi s’accordent pour développer une coopération renforcée afin de favoriser l’accès ou le retour à l’emploi des personnes en difficulté d’insertion.

  • Objectif de l’accord

L’enjeu du partenariat entre Pôle Emploi et a FFGEIQ consiste à favoriser le développement de l‘alternance quel qu’en soit le support contractuel en direction des demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion, jeunes ou adultes.

Pôle emploi et le FFGEIQ associent leurs complémentarités et leurs expertises, pour faciliter l’accès à l’emploi. Cela passe par le repérage des publics, l’ingénierie du parcours de qualification, la mise en emploi et le suivi dans l’entreprise, en prenant en compte les besoins de recrutement des entreprises. les GEIQ interviennent de manière très personnalisée au sein des entreprises pour diagnostiquer leurs besoins de recrutement, ils orientent les personnes sélectionnées et mettent en œuvre une véritable ingénierie des parcours de formation en alternance et ils assurent ensuite l’accompagnement des jeunes ou des adultes recrutées. Le présent accord a pour objet de fixer un cadre national pour établir des relations de partenariat entre Pôle emploi et la FFGEIQ et pour développer dans chaque région ou territoire les relations entre les équipes de Pôle emploi et celles des GEIQ adhérents à la FFGEIQ. Localement, là où sont implantés ces GEIQ, des accords s’appuyant sur les principes directeurs de l’accord national pourront être conclus et préciseront les modalités opérationnelles mises en œuvre pour développer l’alternance.

  • Les engagements

La FFGEIQ et Pôle emploi s’engagent à développer leurs coopération pour faciliter l’accès au marché du travail des personnes en difficulté d’insertion et pour répondre aux besoins de main d’œuvre des entreprises adhérentes des GEIQ

 1- Développer la connaissance réciproque des services et des actions des deux réseaux pour mettre en œuvre et développer l’alternance.

 

– Par des actions de communication partagées (notes, supports, manifestations etc.…).
– Par l’information actualisée des coordonnées de leurs adhérents ou contacts respectifs.
– Par la promotion de visites, ou par des immersions croisées entre les GEIQ et les agences Pôle emploi.
– Par des rencontres régulières au niveau national :
* Information sur la situation du marché de l’emploi,
* Echanges sur les orientations et la mise en œuvre des politiques publiques de l’emploi,
* Evolution des offres de service,
* Communication des résultats du renouvellement annuel du label GEIQ

2-   S’appuyer sur le partage des besoins locaux pour définir les actions à conduire au niveau territorial et articuler les interventions pour favoriser l’accès à l’alternance des personnes en difficulté d’insertion.

L’élaboration de convention locales permettra de :

* Partager les besoins et attentes des besoins de recrutement des entreprises adhérentes, de préciser les besoins de formation et de confronter les pratiques d’orientation. Pôle emploi s’appuiera, tout particulièrement, sur l’expertise de ses conseillers à dominante entreprises.

* Mettre en œuvre un processus opérationnel qui clarifie le rôle de chaque acteur et les modalités d’intervention :

– « Sourcing » des publics,
– Appariement besoins entreprises / profils,
– Recrutement – Apport du diagnostic GEIQ dans le parcours de la personne,
– Mise en place des référents identifiés (entreprises, jeunes, accompagnement global).

* Préciser les conditions de mobilisation par les GEIQ, des outils comme l’AFPR ou la POE pour faciliter l’entrée dans les contrats de formation en alternance et réduire les taux de rupture.

* Donner délégation aux GEIQ adhérents à la FFGEIQ pour la prescription des périodes de mises en situation en milieu professionnel (PMSMP).

* Participer aux orientations des Conseils régionaux destinés à permettre l’accès à un premier niveau de qualification notamment pour les publics en décrochage scolaire.

* Avoir une relation suivie et ainsi recenser, le cas échéant, les difficultés de mise en œuvre et faciliter la résolution des problèmes identifiés.

* Participer en collaboration étroite à l’élaboration et au suivi des GPECT qui pourraient se mettre en place

  • Conclusion

 

La procuration de la délégation est en cours de signature avec le Pôle emploi.

Les Geiq ont fait leur entrée dans le Code du travail, par la loi du 5 mars 2014, devenant officiellement une forme particulière de GE, de par leur mission de mise en place de parcours d’insertion et de qualification.

Article L1253-1 du Code du travail Des groupements de personnes entrant dans le champ d’application d’une même convention collective peuvent être constitués dans le but de mettre à la disposition de leurs membres des salariés liés à ces groupements par un contrat de travail. Cette mise à disposition peut avoir pour objet de permettre le remplacement de salariés suivant une action de formation prévue par le présent code. Ils peuvent également apporter à leurs membres leur aide ou leur conseil en matière d’emploi ou de gestion des ressources humaines. Les groupements qui organisent des parcours d’insertion et de qualification pour les salariés rencontrant des difficultés d’insertion qu’ils mettent à la disposition de leurs membres peuvent être reconnus comme des groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification dans des conditions fixées par décret. Les groupements mentionnés au présent article ne peuvent se livrer qu’à des opérations à but non lucratif.