En ces jours de deuil suite à la disparition de Jacques Chirac, le GEIQ 3M que j’ai l’honneur de présider et dont la vocation est notamment d’accompagner des collaborateurs porteurs d’un handicap, tient à s’associer aux nombreux hommages rendus à ce Président de la République française de 1995 à 2007.

Cet homme de cœur, cruellement touché dans son entourage proche par le handicap psychique, a contribué à une politique en faveur des personnes handicapées, fondée sur le triptyque solidaire de notre démocratie : « Liberté, Égalité, Fraternité ».

De la loi de 1975 à celle de 2005, il aura toujours porté un magnifique regard sur le handicap, défini dans toutes ses composantes : physique, sensoriel, mental, cognitif et psychique. Il a posé la pierre angulaire des politiques du handicap en tant que partie constitutive de notre société.

Jacques Chirac a souligné un fait simple mais tellement complexe dans la prise de conscience de tout un chacun : le handicap peut concerner chacun d’entre nous : « qu’il soit présent à la naissance, qu’il survienne à la suite d’une maladie, d’un accident, accident de l’existence ou accident de travail, le handicap fait partie de la vie. »

L’homme de conviction a permis de faire reconnaître le droit à compensation du handicap. Il a contribué au changement de paradigme de notre société : partant d’une logique de prestations anonymes et uniformes, il a promu une autre ambition, celle de l’accompagnement de la personne, avec le souci des dispositifs spécifiques et des réponses adaptées.

Avec l’affirmation d’une ligne politique claire, nous sommes tous passés du champ de l’assistance à celui de la sécurité sociale qui crée des droits et des sécurités nouvelles pour un pan de la population dont on avait minoré les droits et les chances, faute de reconnaissance et d’acceptation des différences. Ainsi naîtront notamment la CNSA, Caisse nationale de la solidarité pour l’autonomie, la journée nationale de la solidarité en faveur du handicap et de la grande dépendance, ainsi que les MDPH  .

A l’heure ou nous parlons d’une société inclusive, son action aura été déterminante dans nos capacités d’aujourd’hui à agir pour les plus vulnérables.

 

Thierry ROBERT – Président du GEIQ 3 M